Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Indonésie: À l’adresse des travailleurs en grève des mines de minerais et d’or de Grasberg

Nous nous déclarons solidaires de votre lutte. Depuis des mois, vous revendiquez la cessation du chômage partiel à long terme décrétée par la société minière internationale Freeport. Avec ces bas salaires, vos familles n’ont guère l’argent nécessaire pour vivre. Nous avons appris avec indignation que ce monopole minier des Etats-Unis veut maintenant licencier 3000 mineurs, ce qui représente autour de 10 pourcent de tous les employés de la mine.

De telles attaques contre la vie et la base d’existence des travailleurs des mines et de leurs familles réclament une réponse de l’ensemble du mouvement international des travailleurs des mines. Dans beaucoup de pays, les groupes miniers font des économies sur les mesures les plus nécessaires pour la sécurité du travail et pour les emplois. En Europe, il est prévu de liquider complètement l’industrie minière souterraine. Vos conditions de travail sont très dures, et dans les dernières années, il y a eu de nombreuses luttes courageuses de votre part. Entre autres, des manifestations de protestation lors d’un accident de travail qui a causé quatre morts en automne 2014. Et en mai 2013, vous étiez prêts à vous battre lorsque 28 mineurs ont trouvé la mort par l’écroulement d’un tunnel de la mine. Nous faisons connaître votre lutte au niveau international et appelons à des activités de solidarité des travailleurs des mines du monde.

Votre situation montre surtout que les travailleurs des mines dans chaque pays doivent obtenir par leur lutte un droit de grève universel ! Nous n’acceptons pas que les mineurs et leurs familles soient à la merci des groupes miniers et de leurs gouvernements.

Dans ce sens : Vive la solidarité internationale !