Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Résolution finale de la 3e réunion de l'ICG

La lutte concurrentielle internationale des anciens et des nouveaux pays impérialistes et de leurs groupes multinationaux s'est considérablement intensifiée. Le capitalisme ne peut plus résoudre aucun des problèmes de l'humanité. Tout réclame une société libérée de l'exploitation et de l'oppression. Pour de nombreux militants dans le mouvement combatif des mineurs, le socialisme est la seule alternative.

La réunion de l'ICG a constaté que les sociétés internationales comme Glencore intensifient leurs attaques contre les mineurs. Dans de nombreux pays, le niveau des indemnités de retraite des mineurs a été réduit. Au Pérou, les mineurs doivent maintenant vivre avec une retraite de 30 à 220 euros. Cette problématique doit être discutée au niveau international avec le Programme de lutte de la Coordination internationale des mineurs.

À l'échelle internationale, les groupes miniers empoisonnent impitoyablement l'eau. L'eau est nécessaire pour la vie des humains et pour leur survie sur la planète. C'est pourquoi la lutte des mineurs doit inclure la protection de l'eau.

La réunion de l'ICG proteste contre le fait que les mineurs de la mine Minierè de Bakuranga au Congo n'ont pas reçu leur plein salaire depuis 150 mois. Cela fait plus de 12 ans. Ils n'ont reçu que de petites sommes pour survivre. L'ICG organise la solidarité internationale et le soutien à la lutte des mineurs de la mine Bakuranga.

La réunion de l'ICG prend acte de la libération des derniers des à l'origine 70 jeunes de Jerada (Maroc) et les félicite pour leur courage. Ces fils des mineurs ont fait preuve de solidarité avec les manifestations de la population pour les intérêts et les droits des mineurs et de la population.
L'ICG proteste contre le licenciement des mineurs qui forment un syndicat ou qui y adhèrent, comme entre autres au Maroc. L'ICG revendique le droit des mineurs de former des syndicats et d'être membres d'un syndicat. Il défend les libertés et droits syndicaux de tous les travailleurs.
Nous protestons vigoureusement contre les meurtres à grande échelle d'une grande partie de la population de l'Est de la RDC au travers des manœuvres sordides des monopoles internationaux, qui exploitent les riches ressources minières qui s'y trouvent et vont littéralement à la dérive. Nous portons à la connaissance du monde entier ces crimes et comptons organiser des protestations contre ces actes criminels.

La corruption par les entreprises, les organes de l'État, en partie par des dirigeants syndicaux corrompus dans divers pays, dont l'Ukraine, est un gros problème. Cette corruption se fait au détriment de la société dans son ensemble. Nous n'acceptons pas que les valeurs élaborés par les travailleurs (des mineurs) et les valeurs des minerais disparaissent dans les canaux privés.

L'ICG se déclare solidaire de la lutte des Mineros au Pérou contre un nouveau projet de loi qui intensifie l'exploitation des mineurs en facilitant des licenciements arbitraires, en refusant le paiement de suppléments aux salaires, en baissant la prestation vacances. Cette loi va abolir largement les conditions d'hygiène et de sécurité et entraînera la mort de nombreux mineurs.

Dans ce contexte fut élaboré un cahier de revendications au gouvernement et aux grandes entreprises. Ils tentent de saper l'unité de lutte en créant des manœuvres dilatoires, et ils promettent de vouloir vérifier ce cahier de revendications - sans que quelque chose ne bouge. Nous saluons la décision de la Fédération syndicale FNTMMSP (Fédération des travailleurs des mines, des métaux et de la sidérurgie du Pérou) de préparer et de mener une grève générale comme arme puissante contre l'arbitraire des grandes entreprises et de leur gouvernement.

Conformément à notre vision des choses en tant que Coordination Internationale des Mineurs, nous nous engageons à soutenir de telles luttes avec toute notre force, à apprendre d'elles et à transmettre nos expériences et leçons à tous les mineurs du monde.
Mineurs de tous les pays et organisations-mineurs : Unissez-vous et adhérez à la Coordination Internationale des Mineurs !
Glück auf! (Un salut minier!)