Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Conférence internationale des travailleurs des mines, qui aura lieu du 2 au 5 février 2017 à Ramagundam/Telegane en Inde

icg logoChers participants, chères participantes de la 2e IMC,
La 2e Conférence internationale des travailleurs des mines (2e IMC) aura lieu du 2 au 5 février 2017 à Ramagundam/Telegane en Inde

1. Caractère, tâches et objectifs de la 2e Conférence internationale des travailleurs des mines
La 2e IMC aura l'objectif de faire avancer la coordination et la coopération internationales du mouvement combatif et classiste des 21 millions de travailleurs des mines dans le monde. Pour cela, il faut faire connaissance et apprendre les uns des autres, consolider la confiance réciproque et tirer des conclusions pour développer davantage la coordination. À cet effet, toutes les questions importantes concernant le travail, la vie, les luttes, l'organisation, l'environnement, les jeunes et les familles, etc. doivent faire l'objet des délibérations et des décisions. Un point essentiel de la conférence sera l'adoption d'un programme international de lutte des travailleurs des mines.
Le site internet www.minersconference.org est un moyen d'échange des travailleurs des mines dans le monde et de la préparation de la conférence. Sur ce site, sont publiés tous les documents importants pour la coordination internationale des travailleurs des mines.
La 2e Conférence internationale des travailleurs des mines sera préparée et auto-organisée dans un processus international de discussion et de préparation par tou/te/s les participant/e/s sur un pied d'égalité de manière démocratique et suprapartisane. Chaque participant/e apportera sa contribution selon ses possibilités et prendra des responsabilités pour que la préparation et la réalisation soient couronnées de succès. La 2e IMC sera étroitement liée avec la base des travailleurs et l'impliquera largement dans la préparation et la réalisation.
Ramagundam/Godavarikhani (à environ 250 km de Hyderabad) est un des centres des travailleurs des mines en Inde. Ce lieu pour la conférence est une bonne condition pour sa réussite.


Pour réaliser les tâches et les objectifs de la Conférence, la 2e Conférence internationale des travailleurs des mines sera fondée sur 3 piliers :

  1. L'Assemblée générale des délégués est la partie essentielle de la conférence, elle a une mission complexe : Elle délibère et prend toutes les décisions concernant la coordination internationale des travailleurs des mines, dont le programme de lutte.
  2. Les assemblées plénières et les forums publics, qui rendent possible que tous les participants puissent prendre part. Ils servent à la compréhension réciproque et au perfectionnement de la coordination. Ils font aussi partie de la préparation de la 3e Conférence.
  3. les manifestations culturelles servent à renforcer la fraternité et à mieux se connaître. Elles s'adressent particulièrement à tous les travailleurs des mines, à leurs familles et leurs amis dans la région et en Inde.

La conférence est financièrement indépendante, donc autonome dans ses décisions – elle se finance de façon autonome par les initiatives les plus diverses, basées sur les masses des travailleurs des mines et sur leurs amis. Elle accepte volontiers des dons tant qu'ils sont faits sans réserve et sans conditions.
Les activités financières constituent la base du financement du voyage des délégations internationales (p. ex. collectes de dons et autres activités) dans tout pays participant, sans exception.
On prévoit pour chaque pays, si possible, l'autofinancement du voyage des délégués et, en plus, une contribution supplémentaire pour le soutien mutuel solidaire.
Les contributions pour le soutien mutuel solidaire de tous les pays versées dans un fonds géré l'ICG.
Les délégués pour qui le voyage n'est pas finançable par les moyens propres de leur pays, peuvent faire une demande de soutien à la charge du fonds de solidarité. Le Coordinateur principal et le responsable financier de l'ICG décident alors, ensemble et en consensus, sur la base de ces principes et dans le cadre des décisions de l'ICG, sur la somme à verser du fonds de solidarité. Ils devront en conséquence tenir compte de l'argent disponible et de la totalité des subventions demandées.
La priorité absolue est de permettre au plus grand nombre possible de pays l'envoi d'au moins un délégué.

2. Déroulement de la 2e Conférence internationale des travailleurs des mines
Date évènement
01.02.17
jusqu'à 12 h Arrivée des délégations à Hyderabad (aéroport)
Le comité national de préparation en Inde organise le voyage pour Ramagundam/Godavarikhani
1er jour
02.02.17

De 10 h à 12 h accréditation
15 h Ouverture de la Conférence par une marche et une manifestation pour le grand public
20 h Soirée culturelle
2e jour
03.02.17

9 h Cérémonie d'ouverture avec bienvenue à tous les délégués et participants
9 h 30 Assemblée plénière avec les rapports des pays
14 h 30 Début de l'Assemblée générale des délégués
19 h Soirée culturelle, organisée par le Comité national de préparation en Inde
3e jour
04.02.17 9 h Forums 1 à 5
14 h Forums 6 à 10
19 h Soirée culturelle organisée par le Groupe international de coordination (ICG), où les délégations et participants internationaux font mieux connaître leur culture.
4e jour
05.02.17 9 h Poursuite de l'Assemblée générale des délégués
fin à 16 h 14 h Assemblée plénière de clôture

3. Rapports des pays
Les rapports des pays servent à donner aux participants de la Conférence un aperçu de la situation, des conditions et de la lutte des travailleurs des mines dans les différents pays.
Nos propositions pour les rapports des pays :
* Au début, il est judicieux de présenter brièvement le pays, la dimension de l'exploitation minière et la situation des travailleurs des mines :
- Quelles matières premières sont extraites par quelles méthodes (mines à ciel ouvert, exploitation souterraine, fracturation hydraulique) et dans quelles conditions ?
- À quels monopoles miniers internationaux les travailleurs des mines sont-ils confrontés comme adversaires ?
- Combien de travailleurs des mines y a-t-il dans le pays, dans quels domaines ou quelles branches travaillent-ils ?
- Quels sont les effets du travail à la mine sur les conditions de travail et de vie (les conditions de vie des familles, l'avenir des enfants et des jeunes) ?
* Au centre des rapports, il y aura les luttes récentes et en cours des travailleurs des mines et les problèmes à résoudre :

  1. Quels ont été les motifs des luttes, quelles sont vos revendications principales ?
  2. Comment les luttes se sont-elles déroulées ? Quelles formes et méthodes de luttes ont été développées ? De quelles expériences particulières de lutte dispose votre mouvement des travailleurs des mines ?
  3. Quels sont les questions et problèmes qui s'ensuivent pour organiser les travailleurs des mines ? Quelle est l'influence de la Coordination internationale des travailleurs des mines dans le pays ?
  4. Comment les femmes et les familles sont-elles impliquées dans les luttes ?

L'ICG propose de rédiger les rapports des pays sous forme de présentations powerpoint. Vous trouverez des exemples de la 1ère Conférence internationale des travailleurs des mines au Pérou en 2013 sur le site www.minersconference.org.
Pour que toutes les délégations aient la possibilité de présenter leur pays, les rapports des pays ne devront pas dépasser 5 minutes.
Les rapports seront présentés en anglais, la langue de la Conférence. Merci de délibérer comment vous pouvez réaliser la traduction de votre rapport en anglais. Nous vous proposons de vous soutenir dans la production technique. Veuillez vous adresser suffisamment tôt au bureau de l'ICG pour régler les détails.
Les rapports des pays doivent être présentés à l'ICG d'ici le 1er décembre 2016. L'ICG serait heureux et ce serait un grand soutien que vous puissiez livrer vous-mêmes des traductions en d'autres langues comme l'espagnol, le russe, l'allemand, etc.
4. L'Assemblée générale des délégués
Elle est l'organe décideur de la Coordination internationale des travailleurs des mines.
Le « Groupe international de coordination » élu par elle doit aussi lui rendre des comptes.
Peuvent devenir membres de la Coordination internationale des organisations, mouvements et syndicats des travailleurs des mines. Ils doivent reconnaître la Résolution constitutive et le Communiqué final de la 1ère IMC de 2013 à Arequipa/Pérou. Ils sont en droit d'envoyer des délégués / de participer à l'élection des délégués au niveau national, continental et international. (Les travailleurs des mines décident eux-mêmes de leurs délégués).
Ils s'engagent à participer à la construction de la Coordination internationale des travailleurs des mines selon leurs possibilités et à contribuer à son financement.
Chaque pays participant a 5 délégués au maximum. Chaque délégation a 5 voix, indépendamment du nombre des délégués.
Date limite de l'inscription des délégués : 01.12.2016.
L'Assemblée générale des délégués a cette fois-ci la tâche particulière de délibérer et de décider du programme international de lutte des travailleurs des mines. Le groupe international de coordination s'est mise d'accord sur une proposition (voir annexe). Cette proposition doit être largement discutée à la base des travailleurs des mines. On peut faire des demandes d'amendement par le biais des délégations nationales d'ici le 01.12.2016 à l'ICG. La limite du 1er décembre a été décidée pour que les différents amendements puissent être mis à disposition des délégations nationales avant la conférence, ce qui permettra une préparation précise afin d'atteindre dans le temps disponible l'unité sur un programme commun de lutte à la Conférence et de l'adopter ensemble.
Les délégations nationales peuvent aussi faire des propositions pour le nouveau Groupe international de coordination (ICG). Et elles peuvent poser leur candidature pour le lieu de la 3e Conférence internationale des travailleurs des mines.

5. Forums-débats
Les forums doivent viser l'application du programme et les méthodes pour perfectionner la coordination. Ils s'inscrivent aussi dans la préparation de la 3e Conférence.
Les forums sont préparés par des groupes de travail de différents pays. À cet effet, tous les participants sont appelés à réfléchir s'ils peuvent participer activement à la préparation et à la direction des forums, ou comment ils peuvent présenter leurs expériences et leurs connaissances. Merci d'annoncer le plus vite possible et définitivement votre collaboration, au plus tard le 31.05.2016, à la Coordination internationale des travailleurs des mines.
À chaque forum, il doit y avoir une introduction (de 10 à 15 minutes) pour orienter la discussion. Les présentateurs en font le résumé et le présentent à l'Assemblée de clôture. Il y aura 10 forums sur les sujets suivants :
1. Développement d'une lutte commune pour les salaires, les retraites, la sécurité au travail
2. Mise en place de coordinations régionales des travailleurs des mines
3. Mouvement syndical et attitude envers des positions hostiles aux travailleurs
4. Protection de l'environnement et défense des emplois
5. État des droits démocratiques des travailleurs
6. Développement de l'unité entre les travailleurs intérimaires et temporaires et les employés permanents, et entre les travailleurs d'exploitations minières artisanales et industrielles
7. Conditions de vie, femmes et familles (pour la préparation/direction, se sont inscrites les femmes des travailleurs des mines dans Courage/Allemagne).
8. Sur le mouvement mondial des réfugiés
9. Lutte des travailleurs, de la population et des jeunes contre la braderie des matières premières par les monopoles internationaux
10. Politisation et radicalisation du mouvement des travailleurs des mines
6. Précisions pour le voyage en Inde
Il est important de commencer suffisamment tôt avec les préparatifs.
- Les vols réservés tard sont le plus souvent très chers
- Informez-vous assez tôt sur les conditions concrètes de l'entrée en Inde depuis votre pays. Pour obtenir un visa, il y a souvent des obstacles bureaucratiques à surmonter et différentes conditions qui durent longtemps à remplir (comme la preuve d'avoir suffisamment de moyens financiers etc.). Toute personne qui veut entrer dans le pays a besoin d'un passeport valable encore au moins 6 mois après la date d'entrée et contenant encore au mois une page vide.

SI vous avez des questions ou si vous avez besoin de soutien, adressez-vous au bureau de l'ICG ! Il est accessible par téléphone tous les mardis de 17 h à 19 h (heure d'Europe centrale). Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Glück Auf ! - Salutations entre mineurs

Andreas Tadysiak
Coordinateur principal de la Coordination internationale des travailleurs des mines.

Annexe :
Proposition du programme international de lutte