Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Le coordinateur principal: Je salue les mineurs de ce monde

avec le salut des mineurs d'Allemagne : GlückAuf!
Je nous souhaite bonne combativité et succès dans nos actions d'aujourd'hui. Dans le monde entier, les monopoles miniers veulent fermer les mines souterraines et, au lieu de cela, extraire des matières premières dans les mines à ciel ouvert et d'autres procédés, comme le fracturage, qui remettent en question une partie de nos moyens de subsistance.

Lors de sa dernière réunion en Allemagne en mai, le Groupe international de coordination des mineurs a adopté la résolution suivante : "Nous appelons les mineurs du monde entier à lutter contre les fermetures de mines ! En Europe, par exemple, toutes les mines de charbon souterraines doivent être fermées, tandis que les groupes de toute l'Europe doivent être divisés en réclamations pour le processus de fracturation hautement toxique. Ainsi, les dernières réserves sur le sol européen sont libérées pour être exploitées par des sociétés internationales. Les entreprises de l'UE revendiquent l'accès aux ressources dans le monde entier. En Inde, 373 mines souterraines doivent être fermées d'ici 2019 afin d'extraire encore plus de charbon avec quelques mines à ciel ouvert et moins de mineurs. Au Pérou aussi, de plus en plus de mines souterraines sont fermées pour être remplacées, par exemple par des mines à ciel ouvert ou des mines de montagne. La politique capitaliste sur les produits de base aggrave le danger de guerre et fait peser la menace d'une catastrophe environnementale mondiale si la classe ouvrière internationale, en alliance avec tous les opprimés, n'y met pas un terme. Faisons de la fermeture des mines souterraines du monde un point central du mouvement international des mineurs."
Glück Auf
Andreas Tadysiak