Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Inde: Solidarité internationale avec les travailleurs condamnés à tort chez Maruti Suzuki!

Nous publions ici une résolution de protestation, qui est apparu sur le site www.iaar.de:

Nous protestons avec la plus grande vigueur contre la condamnation scandaleuse de 13 grévistesactifs et dirigeants du syndicat des travailleurs de Maruti Suzuki à la réclusion à perpétuité et de18 autres travailleurs à de longues années de prison par le juge R.P. Goyal de Gurgaon/Inde le18 mars 2017 !
Dans le monde entier, la lutte des travailleurs de Maruti Suzuki à Manesar en Inde est synonyme de la lutte réussie pour la syndicalisation et l'unité des travailleurs « permanents » et intérimaires.
Depuis de longues années de protestations et de grèves ils ont imposé avec courage, cœur et
persévérance la fondation de leur Syndicat des travailleurs de Maruti Suzuki (MSWU) le 1 mars 2012 et les négociations sur une « Charte de revendications » pour l'abolition du système d'emploi
contractant et intérimaire à partir d'avril 2012 !

Contre l'implantation de l'organisation syndicale couronnée de succès et pour boycotter les négociations, les gestionnaires organisaient une série de provocations avec l'apogée du licenciement prétexté d'un travailleur qui s'était opposé aux insultes verbales discriminatoires d'un supérieur. Il s'en suivit une grève de l'ensemble du personnel pour sa réintégration qui devait être étouffée avec la violence brutale de 200 « portiers » (bandes de voyous) et de forces policières. Sans aucune preuve on rend les travailleurs responsables de la mort du cadre gérant de personnel Awanish Kumar Dev qui a perdu la vie lors de ces luttes. 148 leaders de la grève furent calomniés comme « terroristes » et emprisonnées pendant quatre années sans procès.
Presque tous les 2 500 travailleurs furent licenciés de façon illégale et on a pratiquement changé la main-d’œuvre.
Cette criminalisation est une attaque contre les travailleurs de Maruti Suzuki et leurs familles, contre le mouvement ouvrier et syndical en Inde et contre nous les travailleurs de l'automobile au niveau mondial. La tentative du groupe Suzuki, en lien avec le gouvernement fasciste de Modi, de combatzre la syndicalisation va échouer ! Les travailleurs ne se laissent pas intimider : Le 18 mars 30 000 travailleurs dans cinq usines de Maruti Suzuki on fait une heure de grève immédiatement après le prononcé du jugement. Au préalable, 100 000 travailleurs de la région boycottèrent les repas de midi et du soir. Pour le 4 avril on prépare une journée nationale de protestation.
La Coordination internationale des travailleurs de l'automobile vous appelle :
Organisez la solidarité avec les travailleurs de l'automobile condamnés de Maruti Suzuki !
Liberté pour les travailleurs condamnés de Maruti Suzuki ! Compensation financière pour les
travailleurs emprisonnés à tort jusqu'à 31 mois !
Devenez membres dans la Coordination internationale des travailleurs de l'automobile qui
vise la coopération et la coordination de nos luttes par delà les frontières des groupes et des
pays !
Au nom de la Coordination internationale des travailleurs de l'automobile
Carlos Luiz Prates Mancha (Brésil), Diego Rejon Bayo (Espagne) Jörn Kleffel (Allemagne)

DEVENIR MEMBRE
DATES
DONS