Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Maroc : 100 mineurs occupent la mine souterraine de Jebel Aouam

La semaine dernière, 100 mineurs marocains ont occupé la mine de Jebel Aouam près de M'rirt dans la province de Khénifra. 200 autres travailleurs protestent en surface parce que la direction de la Compagnie Minière de Touissit (CMT) n'a pas mis en œuvre un accord signé avec l'Union Marocaine du travail (UMT), affiliée à IndustriALL, en 2019.

L'accord, signé en présence d'un représentant du ministère de l'énergie, des mines et de l'environnement et de l'autorité locale, garantissait de meilleures conditions de vie, de meilleures conditions de travail à l'intérieur de la mine, et la mise en place de mesures de santé et de sécurité au travail. Les travailleurs ont convenu d'un objectif de productivité dans la mine, qui produit de l'argent, de l'or, du plomb et du zinc. Les travailleurs ont atteint l'objectif de productivité, mais la direction n'a pas respecté sa part de l'accord. Après que la direction ait continué à ne pas respecter ses obligations et que le ministère et les autorités locales ne soient pas intervenus, les membres de l'UMT ont été contraints de prendre des mesures désespérées en faisant la grève et en organisant un sit-in souterrain. Le syndicat considère que cette occupation est dangereuse pour la santé des mineurs, dont beaucoup souffrent de maladies professionnelles chroniques dues aux conditions de travail dangereuses dans la mine. Leur santé, déjà compromise, est encore plus menacée par la pandémie. Valter Sanches, secrétaire général de l'IndustriALL Global Union, a écrit au gouvernement marocain pour lui dire
    "Il est impératif que votre ministère agisse sans délai pour aider à établir un véritable dialogue qui conduise à des résultats satisfaisants. Nous sommes extrêmement inquiets pour la sécurité des mineurs, dont beaucoup souffrent de maladies professionnelles chroniques. La situation est d'autant plus urgente que nous sommes au milieu d'une terrible pandémie".
La zone autour de Jebel Aouam est exploitée depuis 1929. CMT, une filiale du groupe minier français Auplata, est le premier producteur de plomb et d'argent au Maroc. Il y a un conflit dans la mine depuis 2017, y compris une précédente occupation, qui a été résolue après la signature du nouveau contrat. Le conflit a éclaté à nouveau cette année après que la société n'ait pas honoré le contrat.