Qui sommes-nous ?

logo

Choisir la langue

Coulée de boue toxique au Brésil

Au Brésil, l'accident de la mine de fer il y a une quinzaine de jours qui a fait 12 morts et 12 disparus, dans le sud-est du pays, s'est transformé en catastrophe écologique. Une immense coulée de boue toxique vient de rejoindre l'océan Atlantique, 600 kilomètres plus loin.

Des pêcheurs et des habitants du littoral sont venus protester contre les dégâts causés par l'accident de la mine de Samarco. Après la rupture d'un barrage, une coulée de boue chargée de déchets toxiques a englouti un village, avant de parcourir plus de 600 kilomètres et se jeter dans l'océan Atlantique.

Aux abords des villes, l'eau a été coupée pour éviter toute contamination. Maintenant, c'est tout l'équilibre marin du littoral qui est en danger.

Vaines tentatives

Au cours des derniers jours, des équipes de secours se sont efforcées de déplacer des espèces menacées, comme les tortues qui vivent dans la région. De grandes bouées ont été étendues, comme pour établir une grande barrière. Mais les eaux saumâtres ont tout de même fini par se mêler à l'eau de mer.

Le bilan écologique de l'accident de Samarco n'a pas encore été chiffré. Le groupe minier, qui appartient à deux multinationales, brésilienne et australienne, s'est déjà engagé à débourser 250 millions d'euros pour tenter de réparer les dégâts - en plus des amendes de 80 millions d'euros, dont il a déjà écopé de la part des autorités brésiliennes.

Martin Bernard, (rfi)